ASI Judo Jujitsu
A la une

Dojo


Le « DOJO »


Un DOJO, ce n’est pas uniquement une salle de sport. Son nom l’indique : DO, la voie et JO le lieu.
Le DOJO est donc le lieu où l’on recherche « la Voie ».

Quelle voie ? Le meilleur chemin pour conduire l’homme au plus haut but de la vie, c’est- à-dire au plus haut de lui-même.

 


Notre Dojo


Notre club a été fondé il y plus de 50 ans par Raymond Audoit, le père de Bernard Audoit. À l’origine, les tatamis étaient disposés sur de la paille dans la salle Quérando. Puis le club a déménagé dans la salle de danse des actuels locaux du centre associatif. Vers 1992, le club s’est agrandit et s’est installé aux Badines jusqu’en 2016 où nous avons atteint 200 mètres carrés de tatamis.

Aujourd’hui, notre dojo est situé dans le complexe l’Uzzine et offre 280 mètres carrés réservés à la pratique du judo, du jujitsu-self-defense et, depuis 2018, du taïso. Nous avons également à disposition de grands vestiaires avec des douches chauffées.

Lors de la saison 2017-2018, nous étions 175 licenciés à partager notre passion pour cette discipline sportive.

Avec de nombreuses ceintures noires (18 1er Dan, 7 2ème Dan, 1 3ème Dan et 3 4ème Dan), notre club regorge de ressources pour faire progresser les plus jeunes générations ainsi que les adultes qui démarrent ou reprennent cette activité. En effet, 3 des 18 ceintures marrons ont été promues ceinture noire en fin de saison.

 


Aménagement du Dojo


La disposition intérieure de la salle où sont installés les tatamis ne doit rien au hasard ou à un simple désir de décoration. Elle est une application matérielle de l’éthique propre à notre discipline.

Elle vise donc à permettre :
– la meilleure efficacité de l’enseignement ;
– le respect des personnes, en assurant sécurité et hygiène ;
– le respect des lieux, en assurant ordre et propreté ;
– le respect de l’éthique, en définissant les rapports entre tous.

Tatamis

Quelle que soit la surface de tatamis installés, ceux-ci sont toujours disposés en carré ou rectangle, plus ou moins allongé, entourés d’une surface de circulation (sauf cas particuliers).
Ils ont donc toujours quatre côtés. Au japon, ces côtés ont un nom et une fonction bien spécifiques.

Dans notre pays, ces fonctions étant les mêmes, et en l’absence de traduction facile, nous avons conservé la dénomination japonaise.

Kamiza

Le centre symbolique du dojo est le côté appelé KAMIZA (siège supérieur). C’est l’emplacement des places d’honneur des instructeurs, des hôtes et des officiels invités. Ces sièges peuvent être installés à la limite du tatami sur une petite estrade surélevée d’une marche environ. Dans nos dojos occidentaux, sur le mur (« shomen ») qui est derrière ces sièges d’honneur, est généralement apposé un grand portrait de maître Jigoro Kano et (ou) d’un autre maître du judo, comme par exemple maître Mikinosuke Kawashi. Peuvent y figurer aussi quelques tableaux ou maximes exprimant le but, les principes ou l’idéal du judo. Ces décorations se font selon le goût et les préférences des responsables du dojo.

Shimoza

Le côté opposé au KAMIZA est le SHIMOZA. C’est la place réservée à tous les élèves, c’est là qu’ils doivent s’asseoir avant de saluer (selon les règles du dojo) faisant ainsi face au KAMIZA.

Joseki et Shimozeki

Le côté du dojo qui se trouve à droite est le JOSEKI (côté supérieur) et celui qui se trouve à gauche est le SHIMOZEKI (côté inférieur). C’est la raison pour laquelle quand les élèves s’assoient au SHIMOZA, ils doivent le faire sur un ou plusieurs rangs, par ordre de grade et d’ancienneté dans le grade, les grades les plus élevés et les plus anciens du côté JOSEKI. De même, durant les cours ou entraînements, le ou les professeurs peuvent se tenir également du côté JOSEKI et les élèves du côté SHIMOZEKI.

Entrée sur le Tatami

L’entrée sur les tatamis se fait du côté SHIMOZA ou éventuellement du côté SHIMOZEKI.
Il est absolument interdit de marcher pieds nus en dehors des tatamis. Avant d’y pénétrer et de saluer (selon les règles du dojo), les zori ou autres chaussures seront rangées convenablement comme indiqué sur le croquis ci-joint.

Public

Si le public est admis à pénétrer dans la salle des tatamis, il sera installé de préférence du côté SHIMOZEKI.
Il sera judicieux de prévoir de chaque côté des portes d’entrée et de sortie des panneaux d’affichage permettant l’information des élèves.

Les murs du dojo autres que le « shomen » qui est derrière le KAMIZA peuvent servir de support à d’autres décorations ou affichages, comme par exemple le « Code Moral », la « Charte du Judo », des planches techniques, règlement intérieur du dojo, ou autres.

Il sera utile de pouvoir mettre à la disposition du public et en particulier des parentsd’élèves (à l’entrée du bâtiment ou au secrétariat) des documents complétant leurs informations, comme par exemple ceux fournis par le Service Communication de la FFJDA.

Le respect de ces dispositions, au demeurant assez simples, définissant la circulation et la position de chacun dans le dojo et par rapport aux autres, est de nature à favoriser la pratique dans les meilleures conditions de sécurité, d’hygiène et de relations entre tous.

 


Attitude au dojo


Code du dojo

Le dojo est un lieu d’étude, de travail et d’échanges.
Une attitude empreinte de sérieux et de respect est nécessaire au progrès.
Tout judoka doit avoir présent à l’esprit les recommandations suivantes qui conditionnent le bien-être de chacun.

Respect des lieux

L’arrivée et le départ du dojo sont marqués par le salut.
Il convient de saluer chaque fois que l’on monte ou descend du tatami.
Le dojo sera laissé en ordre et dans le plus grand état de propreté (y compris les vestiaires et sanitaires).

Respect des personnes

Au début et en fin de séance, élèves et professeurs se saluent (zarei). Ils saluent également le côté kamiza (place d’honneur).
Il faut saluer son partenaire avant et après chaque exercice. L’autorisation du professeur est nécessaire pour quitter le tatami.

Entraide et solidarité

Les plus gradés ont le devoir de servir, d’aider les moins avancés.
Il convient d’écouter leurs conseils avec attention.
Il faut aider ses partenaires à progresser et ne pas être pour eux une cause de gêne ou de désagrément.

Politesse

Il est important de se comporter avec discrétion et donc ne pas parler à haute voix. Lorsque l’on ne pratique pas, il faut être attentif à l’enseignement donné.
Il convient de ne se dévêtir que dans les vestiaires.

Ponctualité et assiduité

Il faut être ponctuel et respecter les horaires de début et de fin de cours, si l’on est en retard, il est courtois de s’en excuser auprès du professeur et d’attendre son accord avant de monter sur le tapis.
La persévérance et l’assiduité sont nécessaires à tout progrès sérieux.

Hygiène

Avoir un corps et des vêtements propres c’est se respecter et respecter les autres. Les ongles doivent être propres et coupés courts.
Il ne faut pas marcher pieds nus hors du tapis.
Une bonne hygiène de vie est nécessaire à l’harmonie de l’être humain.

Convivialité et amitié

La courtoisie et la convivialité favorisent l’éclosion de liens amicaux privilégiés. Ce qui constitue un des buts du Judo.

Le Judo est un jeu, il doit donc être pratiqué dans la joie. C’est aussi une admirable école de vie.

 


Accueil – Le Club – Activités – Calendrier – Progression Technique – Partenaires – Contact